X

Automatiser votre processus de cotation de prêts & crédit-bail pour bâtir le meilleur scénario financier

Dans un processus de financement, le module qui prend en charge la création des cotations joue un grand rôle car la majeure partie du travail se passe ici.  Si on considère que l’on gagne une cotation sur 10, il est clair que la rédaction de ces cotations doit être rapide et flexible.

D’une manière générale, le processus de financement se décrit comme suit :

Ainsi, nous explorerons dans ce 2e billet, les fonctions Automatisation des Calculs pour Cotation, Approbation de Crédit et Pricing

Le Calcul financier

En premier lieu, pour réaliser tous les calculs financiers nécessaires à l’automatisation de la fonction COTATION d’un financement commercial, vous devrez choisir entre le développement d’une calculatrice maison ou l’utilisation d’une API qui appelle une calculatrice « Cloud » comme Supertrump.

Ce type de service est coûteux mais permet des calculs plus complexes et plus précis, alors si le volume de financement de l’organisation est grand et les scénarios financiers variés, cela peut être la solution à privilégier.

Si par exemple, votre organisation décide de calculer la rentabilité de chaque scénario financier (ROE) en temps réel, il sera difficile de se passer de ce genre de service.

Développer une calculatrice sur mesure est l’autre option, mais il faut faire attention de ne pas tenter de gérer tous les scénarios possibles car cela pourrait s’avérer une aventure coûteuse en termes de frais et de temps considérant la multitude de variables et de facteurs dont il vous faudra tenir compte lors de la programmation et lors des TESTS !  Il faut donc se concentrer sur les types de transactions qui engendrent le plus de volume dans l’organisation.

Un défi de taille dans l’automatisation d’un processus de financement commercial consiste à créer des cotations avec différents scénarios financiers en maximisant les chances de « remporter la mise » tout en maximisant aussi la rentabilité de la transaction.

Pour ce faire, ce module doit être en mesure de calculer en temps réel les données financières de chaque scénario.  Si l’organisation peut se le permettre, le calcul en temps réel de la rentabilité de chacun des scénarios permettra aux représentants de trouver le meilleur scénario possible pour le prêteur et pour son client.

Avec les données saisies et calculées dans ce module, le risque lié à la transaction sera géré via les algorithmes de calcul des latitudes et des tolérances selon les différents niveaux d’approbation.

Avec de bons algorithmes qui calculent les tolérances, les demandes d’approbation de taux de crédit au service de « pricing » seront réduites et le processus de financement accéléré.  La gestion des latitudes quant à elle amène de la fluidité dans le processus en évitant de tout recommencer dès qu’une des variables d’un scénario financier change. Par exemple, quand le montant réel de la facture est saisi et qu’il diffère un peu du montant original convenu.

Il faut comprendre que l’automatisation des calculs financiers par le développement d’une technologie propriétaire, via un API ou via du code maison, procure un avantage concurrentiel indéniable, en termes de capacité de traitement, d’accélération du processus de financement, de réduction des erreurs et de maximisation des profits liés à chaque transaction.

Le Pricing

Pour vraiment accélérer le processus de financement, il faut que l’ensemble de la chaîne de production soit automatisé.  Un bon module de cotation permet de minimiser les demandes de taux faites au service de Pricing mais celles-ci continueront d’exister.

L’objectif est d’accélérer cette approbation, d’éliminer le papier, les courriels et même les appels du processus.

Donc du côté du représentant, un simple bouton générera une demande d’approbation de taux avec toutes les données nécessaires au département du Pricing pour prendre une décision et avec des notes de la part du demandeur pour expliquer le contexte.

Du côté du Pricing, les employés utiliseront une application permettant d’approuver ou de refuser les demandes. L’écran de base présente les transactions à traiter listées dans un ordre défini par l’application (pas de passe-droit). Pour chaque demande, une minuterie indique le temps restant pour traiter la demande selon les standards de l’organisation.

Évidemment, on ne veut pas de partie de ping pong dans ce processus mais celui-ci doit quand même être assez flexible pour permettre des échanges entre les deux services.  Par exemple, le service de Pricing doit être en mesure de rapidement faire une demande d’information supplémentaire ou doit être en mesure d’approuver un taux à condition que…

L’Approbation de Crédit

L’approbation d’une transaction de financement est un processus complexe et parfois long. La validation de la structure de financement, la lecture des États financiers, la compréhension des liens légaux, l’analyse des montants déjà financés dans le but d’arriver à un « scoring » sont généralement exécutées par une équipe expérimentée qui utilise une application commerciale.

Une bonne façon d’optimiser le processus ici est de permettre l’échange automatisé de toute l’information nécessaire à cette équipe pour prendre les décisions d’approbation de crédit.  Évidemment toute cette information doit être numérisée dans un ECM (Enterprise Content Management) et la mécanique pour numériser cette information doit être automatisée autant que possible pour optimiser le processus ET pour éviter de se retrouver avec une tour de Babel après quelques années de sauvegarde de documents où les employés ont décidés eux-mêmes où et comment sauvegarder cette information.