La Base de Données – toujours au cœur de la réalité d’affaires

Ça ne fait pas très sexy aujourd’hui dans une conversation mais il faut parfois revenir les deux pieds sur terre; c’est-à-dire, à la base, non ? Il y a 25 ans, les personnes qui parlaient de Base de Données (BD) étaient les gens de TI; et ils étaient perçus plus ou moins comme des gurus au sein des entreprises, grands sorciers modernes, quoi !

Au fil du temps, la gamme de produits de Base de Données offerte sur le marché s’est beaucoup diversifiée et par le fait même, les BD ont pénétré l’univers de plusieurs clientèles différentes au sein des entreprises; que ce soit la Force de Ventes avec son CRM, les Ressources Humaines avec l’application Access « home made », les Finances avec leurs multitudes de fichiers Excel (même si ce n’est pas à proprement parler une véritable b, notons que c’est quand même base de données Excel qui gère encore aujourd’hui la plus grande quantité de données entreposées mondialement), la Production et les Approvisionnements avec leur ERP, etc.  Et ça, c’est sans compter les belles années de Visual FoxPro (certainement l’un des meilleurs produits de Microsoft) remplacée par SQL, et puis Oracle et tutti quanti…

Depuis, on a  galvaudé le terme : « j’pense ben qu’on a ça dans notre BD client »…

Bonsoir, ce soir à Découverte : l’aventure des Données…

(suite…)

Mobilité : applications métier sur mesure ou commerciale ?

Deux articles sur les applications métier, émanant du même éditeur businessmobile.fr ont retenu notre attention récemment.  D’abord parce qu’ils ont parus à moins d’une semaine d’intervalle et qu’ils sont contradictoires :

Mobilité en entreprise : les applications complexes tardent à décoller

Dans ce premier article qui s’appuie sur une étude de Forrester, on y mentionne que « l’usage des applications spécifiques aux entreprises reste limité et loin derrière l’utilisation des emails notamment ou des fonctions de calendrier »… »

Hum…

On veut du ‘prêt-à-mobiliser’

(suite…)

Migration web de mes applications ou mourir. Vraiment ?

Le temps est venu de migrer de technologie et votre directeur TI ne jure que par le Web. Il veut que toutes vos nouvelles applications (ou presque…) soient « Web ».  Son argument majeur étant que toutes ces applications web seront beaucoup plus faciles à déployer et à maintenir. Vous sauverez donc des frais importants sur ces deux plans. Devez-vous faire une migration web?

(suite…)

5 étapes pour bâtir un devis sans analyse : réflexions d’un entrepreneur TI (12)

À titre d’entrepreneur TI, on a tous vécu ça un jour ou l’autre : vous avez une opportunité avec un nouveau client (contact direct inopiné, référence professionnelle, d’amis ou de famille, etc.) et vous devez présenter un devis!   Alors, comment s’y prendre afin de ne pas se brûler les ailes tout en se donnant les meilleures chances de remporter ce compte ?  Allons-y voir !

L’œuf ou la poule ?

Nouveau client, donc, vous  ne connaissez pas sa réalité d’affaires, ni son secteur d’activités, enfin pas dans les détails; alors vous devrez d’emblée investir du temps en briefing (plus que moins…) et en recherche sur le marché.

D’abord, vous avez réussi à démontrer que vous avez les compétences (réalisations et expertises), les capacités (ressources humaines et financières) et que votre pérennité est assurée; enfin, autant que faire se peut en ce bas monde !  Sinon, ce devrait être là votre premier objectif; démontrez tout cela lors de votre premier meeting / briefing / lunch avec votre nouveau client potentiel.

Deuxième objectif : déterminer une fourchette budgétaire. Il vous dira que c’est à vous de le lui dire et vous direz; oui, mais je dois avoir au moins un ordre de grandeur… et ainsi de suite !

(suite…)

5 écueils à éviter au démarrage d’un projet TI

Michel Martel, entrepreneur de métier, et analyste-programmeur de formation, ne cesse de parfaire, peaufiner, raffiner ces techniques de démarrage de projet afin de toujours en assurer l’alignement avec les objectifs d’affaires.

Analystik a d’ailleurs investi massivement ces dernières années dans la mise en place de la méthodologie Agile-SCRUM mais aussi dans la formation / certification CMMI !  Et la raison en est fort simple, malgré tout ce que l’on peut dire, aux dernières nouvelles, les statistiques sont toujours les mêmes en termes de Gestion de Projets TI; plus de 83% dépassent soit les budgets, soit les échéances… parfois les deux !

Quelle en est la cause ?  Quels en sont les causes ?  Difficile à dire; cependant, on peut essayer d’identifier les écueils à éviter au démarrage d’un projet TI ?

(suite…)

Base de Données vs CRM – 12 questions fondamentales

Beaucoup d’entreprises implantent l’un et/ou l’autre et pas toujours pour les bonnes raisons; ce qui peut s’avérer coûteux non seulement en termes de frais. Mais, aussi en termes de Productivité et de Développement des Affaires. Et l’un ne va pas obligatoirement avec l’autre.  Enfin, pas toujours et pas nécessairement.

Tout le monde est en mode CRM depuis le début du  Nouveau Millénaire; CRM 1.0, CRM 2.0, Social CRM, CRM-in-the-Cloud, etc., le buzz de l’heure, quoi ?  On oublie, étonnamment, que la décennie ’90 fut l’âge d’or de la Base de Données; toutes les entreprises investissaient massivement dans une Base de Données (BD).  Qui ne se souvient pas de Visual FoxPro qui tenait à la fois de BD et de langage de programmation ?  Mais, c’était une autre époque…

Le fait est qu’un CRM sophistiqué avec des fonctions avancées de Gestion ou des extensions plugins Médias Sociaux; cela ne compensera jamais pour les lacunes ou l’absence d’une BD qui ne traduit pas votre réalité d’affaires.  De même, vous ne vous en tirerez pas mieux si la BD de votre CRM doit interfacer avec plusieurs systèmes de votre entreprise.

Quand il faut choisir entre CRM ou BD, il faut évaluer les besoins qui varieront selon la taille de l’entreprise, le secteur d’activités et surtout, la taille de la Force de Ventes/Service à la Clientèle et de la Base de Clients.

(suite…)

Ventes : Les outils de conversation – Médias Sociaux et CRM

la liste d’outils de conversation s’allonge…

Non mais c’est effarent à quel point les d’outils de Conversation se multiplie depuis le début 2009. Et cela me donne à penser…

D’une part, je parle d’outils de Conversation car c’est bien de cela dont il s’agit, nous sommes d’accord. Tous ces outils servent à mieux converser avec  le Client, ou à tout le moins, à maintenir la Conversation ou suivre le fil de la Conversation, sur de multiples plates-formes et sur de multiples sujets avec de multiples personnes.

Ainsi, non seulement la frontière devient de plus en plus transparente entre le « perso » et le « pro », c’est toujours le temps de travailler et c’est toujours le temps de s’amuser, mais aussi, et conséquemment; les représentants deviennent des Agents de marque, ils véhiculent et affichent leur position/profession dans leurs réseaux perso et affichent/utilisent leurs réseaux perso au boulot !!!  Responsabilité étendue, quoi; d’aucuns diraient, augmentée.

(suite…)

Réflexions d’un entrepreneur TI (2) : le chaos techno

Quand je regarde l’évolution, que dis-je, l’explosion des technologies, des environnements TI et des modèles d’affaires proposés ces dernières années; honnêtement, en tant qu’intervenant du monde des TI, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Quel chaos techno!

Comment identifier les technologies gagnantes ou les entreprises-fournisseurs de technologies qui proposent des modèles d’affaires « gagnant-gagnant-gagnant » ?  Si, si, vous avez bien lu; 3 fois gagnant comme dans « client-fournisseur-développeur ».  Si vous avez une réponse toute simple et infaillible à cette question; prière de m’appeler ASAP !

(suite…)

CRM sur mesure ou solution commerciale ? Enjeux et facteurs de réussite

Nous débutons cette série d’articles sur des solutions logicielles qui améliorent la Productivité de la Force de Ventes par un article sur les CRM en espérant qu’il saura susciter votre intérêt.  Nous poursuivrons la semaine prochaine avec un autre article sur les CRM mais cette fois-ci, nous parlerons des CRM mobile.  Bonne lecture.

Qu’est-ce qu’un CRM ?

Avant d’aborder la question du « sur mesure » en CRM, il faut d’abord définir cet outil.  Un CRM est un outil d’automatisation de la Gestion de la Clientèle et du Développement des Affaires pour/par la Force de Ventes dont les objectifs primordiaux sont l’augmentation de  la Productivité  de la Force de Ventes et l’amélioration de la Satisfaction de la Clientèle.

On peut se demander, à quelles conditions est-ce que la Gestion de la Clientèle sera plus efficace, que le Développement des Affaires sera plus profitable ?  Ou si vous préférez, quels sont les facteurs qui vous motivent à mettre en place un CRM pour votre Force de Ventes ou encore, quels sont les problèmes de Gestion de la Clientèle et/ou du Développement des Affaires que vous croyez qu’un CRM saura résoudre ?

Maintenant, que vous souhaitez intégrer une solution CRM existante ou développer un CRM sur mesure, vous devrez aborder les problématiques de base de la Gestion d’une Clientèle et du Développement des Affaires, ce qui inclut la mise en place d’une Base de Données Clients et la Gestion d’une Force de Ventes.  C’est en y regardant de plus près, dans les détails, qu’on entrevoit l’ampleur de la tâche et qu’on est à même de saisir la complexité d’une solution CRM; notamment, sur les plans de l’intégrité de vos données actuelles, de l’intégration du CRM avec vos systèmes TI actuels et de l’alignement des fonctions du CRM avec vos besoins réels.

 

PROBLÉMATIQUES D’INTÉGRATION D’UN CRM EN ENTREPRISE

(suite…)

La Mobilité dans la Planification des Activités de la Force de Ventes

Comment bien intégrer la Mobilité dans la Planification des Activités de la Force de Ventes ?

Priorisation et Gestion du Temps, tels sont les 2 piliers d’une Planification efficace des Activités de la Force de Ventes; jusque-là rien de bien complexe ni de terriblement édifiant. Cependant, lorsqu’on y regarde de plus près, le temps de la Force de Vente se répartit en fonctions pour le moins très liées les unes aux autres et où la priorisation n’est pas des plus évidentes :

Administration

  • rapports de ventes
  • comptes-rendus de rencontres-clients
  • gestion de l’agenda
  • rapports de dépenses

Vente

  • préparation d’offres de services ou de prix
  • négociations
  • rencontres et suivis

Service à la clientèle

  • appels et rencontres
  • contrôle qualité après-vente
  • contrôle satisfaction

Développement de nouvelles affaires

  • prospection
  • marketing
  • appels

Bref, « There’s more than meets the eyes ». Il faut néanmoins pouvoir établir des priorités claires et valider ces choix ultérieurement en regard des objectifs d’affaires de l’entreprise et de ses objectifs de ventes et revenus. Conséquemment, on peut schématiser la Planification des Activités de la Force de Ventes en 3 tâches cruciales :

  • Prioriser (clients, activités, territoires, produits/services, etc.)
  • Développer (nouvelles affaires, nouveaux produits/services, nouveaux territoires, etc.)
  • Mesurer (ratio activités/clients, ratio activités/année, ratio clients vus/semaine/mois, ratio dépenses/client, ratio dépenses/représentant, ratio revenus/territoire, etc.)

(suite…)