Les coûts d’un Développement logiciel sur mesure – 2e Mythe

Oui, il y a eu des histoires d’horreur en termes de coûts d’un développement logiciel sur mesure avant le Nouveau Millénaire et il y en aura encore. Depuis le Nouveau Millénaire par contre, la palme des histoires d’horreur revient souvent à des Suites logicielles commerciales sous licence telles Oracle, Microsoft, SAP, etc., auxquelles de grandes entreprises et gouvernements ont confié de gigantesques mandats (souvent des achats démesurés).

Évidemment, la grande majorité des problèmes des frais exorbitants et de débordements en termes de délais et échéances dans le cas des logiciels commerciaux relèvent de l’intégration et de la personnalisation; prestations qui sont incluses de facto en développement sur mesure mais dont on ne quantifie pas toujours correctement l’impact lorsqu’on achète un logiciel commercial… puisque tout le monde l’a déjà acheté bien sûr.

(suite…)

La vraie nature du Développement logiciel sur mesure – Mythe 1

La venue du Nouveau Millénaire a vu triompher avec force les concepts de « meilleures pratiques » et de « contrôle qualité » et ce, dans tous les secteurs d’activités. Ces concepts de meilleures pratiques et de contrôle qualité ont façonné la vraie nature du Développement logiciel sur mesure et ont grandement bénéficié au secteur des TI, technologies de l’Information et des Communications, qui en ont favorisé la propagation.

2000 à 2010 – rappel

  • Démocratisation du Web, de la profession de designers et de programmeurs Web
  • Communication, Partage (démocratisation) et Implantation des meilleures pratiques
  • Démocratisation du concept de meilleures pratiques du développement logiciel sur mesure

(suite…)

Introduction aux mythes du Développement logiciel sur mesure

Pour bien situer le débat de cette série d’articles sur les mythes du développement logiciel sur mesure vs l’achat, la personnalisation et l’intégration d’un logiciel commercial, il nous est apparu utile de revisiter l’évolution du développement logiciel sur mesure.

Mythes du développement logiciel sur mesure

Rappelons que jusqu’au tournant du Millénaire, quand une entreprise voulait automatiser un processus, soit elle utilisait les ressources à l’interne, soit elle embauchait une firme externe pour développer son application.

(suite…)

L’éternel dilemme TI : développement sur mesure ou produit tablette ?

C’est le lot de toutes les entreprises et nous rencontrons encore souvent des prospects avec des besoins d’affaires précis, confrontés à de multiples options tant sur le plan technologie que finance, le tout sur fond de zones grises en termes de fonctionnalités et de satisfaction.  Autant dire les choses comme elles sont; le développement sur mesure, ça fait peur à bien du monde et il ne fait aucun doute qu’un produit tablette, c’est plus séduisant parce que déjà concret et donc plus sécurisant pour le décideur; mais quand on y regarde de plus près, la réalité n’est pas aussi simple.

Nous avons essayé dans ce billet, autant que faire se peut, de faire le bilan de manière objective des avantages et désavantages des deux options TI : développement sur mesure et produit tablette

(suite…)

HTML5 – applications mobiles sur mesure ou commerciales?

Il est clair que les entreprises veulent, principalement pour des raisons économiques, des applications « prêtes-à-mobiliser ». Ce, dans une grande proportion : 75% utilisent des applications standards et 20% des applications métiers sur mesure.  Et nous poursuivions en précisant que les développeurs perçoivent bien l’opportunité. Tant du côté applications standardisées qu’applications métiers…

Un tien vaut mieux que… sept tu l’auras

(suite…)

Mobilité : applications métier sur mesure ou commerciale ?

Deux articles sur les applications métier, émanant du même éditeur businessmobile.fr ont retenu notre attention récemment.  D’abord parce qu’ils ont parus à moins d’une semaine d’intervalle et qu’ils sont contradictoires :

Mobilité en entreprise : les applications complexes tardent à décoller

Dans ce premier article qui s’appuie sur une étude de Forrester, on y mentionne que « l’usage des applications spécifiques aux entreprises reste limité et loin derrière l’utilisation des emails notamment ou des fonctions de calendrier”… »

Hum…

On veut du ‘prêt-à-mobiliser’

(suite…)