Apprentissage Machine

Quelques entreprises récoltent déjà des bénéfices en Apprentissage Machine

Cet article est tiré d’extraits d’une enquête conjointe réalisée par MIT & Google menée à la fin de 2016 et que vous pouvez télécharger ici.

L’apprentissage par machine est pour de nombreuses entreprises le nouveau terrain de preuve pour un avantage concurrentiel. Un récent sondage mené par MIT Technology Review Custom et Google Cloud révèle que, bien que la majorité des entreprises aient du mal à appliquer l’apprentissage machine, d’autres travaillent déjà à développer des stratégies pour cette technologie et réalisent déjà un ROI authentique.

L’enquête comprenait 375 répondants qualifiés représentant une variété d’industries avec une prépondérance provenant de l’industrie de la technologie (43%) mais aussi des services aux entreprises (13%) et des services financiers (10%). La plupart des répondants qualifiés étaient des dirigeants de niveau C (39%) ou des développeurs d’entreprise (37%) ainsi que des cadres supérieurs (23%).

Près de la moitié (48%) des répondants proviennent d’organisations comptant moins de 50 employés, 22% des entreprises de 50 à 1 000 employés et 32% proviennent de sociétés comptant plus de 1 000 employés. Alors que l’enquête était globale, les répondants provenaient principalement des États-Unis et du Canada (40%), de l’Europe (13%), de l’Inde (6%) et de l’UK (5%).

En ce qui a trait à l’adoption de la technologie, près de la moitié des répondants considèrent les cultures de leurs entreprises comme axées sur l’innovation, avec des cultures « agiles, collaboratives, voire novatrices » (45%). Dans la grande majorité des cas (95%), les répondants prévoient ou ont déjà mis en place des outils de programmation et de visualisation de BI et d’analyse en ligne ou encore des technologies traditionnelles Big Data telles que Hadoop et des analyses basées sur le Cloud.

(suite…)

Artificial Intelligence

Comment l’Intelligence Artificielle transformera votre entreprise

L’Intelligence Artificielle commence à peine à pénétrer dans le milieu de travail et elle amène les dirigeants à repenser la façon dont leurs entreprises fonctionnent ou devraient le faire. Mais le fait est que loin de tuer les travailleurs du savoir, l’Intelligence Artificielle tend à les libérer pour faire ce pour quoi ils sont payés: innover, modeler, affiner et améliorer l’expertise de leur entreprise.

« L’IA n’éliminera pas les emplois, elle créera un changement dans le type d’emplois en éliminant les tâches d’emplois et en créant de nouveaux emplois qui sont des emplois plus humains », déclare Josh Bersin, principal et fondateur de Bersin par Deloitte. Bersin définit « emplois plus humains » comme ceux qui requièrent des traits que les robots n’ont pas encore maîtrisés comme l’empathie, la communication et la résolution de problèmes interdisciplinaires.

L’intégration des premiers outils de l’intelligence artificielle fait que les organisations deviennent plus collaboratives et axées sur le travail d’équipe, par opposition à la hiérarchie descendante traditionnelle.

(suite…)