Comment bâtir une application iOS 10 pour iPhone

Partie 1 – Le design avant Xcode

Chez Analystik, nous avons fait une étude de cas pour créer une application iPhone avec l’environnement de développement Xcode. En cherchant sur le Web, nous avons été incapables de trouver un bon tutoriel expliquant le processus étape par étape. Nous avons donc, décider de le créer pour vous; le voici! Cette première partie se concentre sur les premières étapes qui ne sont pas encore dans Xcode, ce sont donc les mêmes étapes, que ce soit pour iPhone, Android ou même Windows à quelques différences près au niveau de l’exportation des fichiers.

(suite…)

Apple ne fait pas seulement du bon design

J’ai un iPhone depuis la version 3s. Je ne l’ai pas mis à jour toutes les années. Mon dernier est le 4s et comme il fonctionne passement bien. Malgré tout, Apple ne fait pas toujours du bon design ( utile, facile et esthétique). C’est flagrant sur l’iPhone 4s, mais surtout, car l’écran est plus petit. Apple Music est l’exemple parfait de ce mauvais design.

(suite…)

25 ans : positionnement, nouvelle identité web, Médias Sociaux…

Un dirigeant d’une startup de Montréal me confiait récemment avoir repenser le positionnement son de offre 3 fois au cours des 3 premières années d’existence de son entreprise, ce qui me semblait très approprié et normal pour une startup.

Mais pour votre entreprise, qu’en est-il, pourquoi devriez-vous refaire le positionnement de votre offre régulièrement?  Nous ne parlons pas d’identité corporative mais bien de positionnement d’offre de services.

En fait, retravailler le positionnement de votre offre de services est un phénomène très naturel en affaires qui s’impose de lui-même lorsqu’il n’y a plus correspondance entre votre expertise et les compétences de vos ressources avec votre offre de services; tout bon gestionnaire ou entrepreneur remarque cela intuitivement, spontanément.

(suite…)

Web ou Windows ? Non, Web & Windows.

Le débat fait rage depuis plus d’une décennie et a connu des sommets de confrontation au tournant du Millénaire; alors, applications Web ou applications Windows ?  À l’époque, ces deux visions diamétralement opposées avaient chacune des défenseurs purs et durs. Ils avaient fait serment d’allégeance jusqu’à la mort.   Il en a coulé de l’eau sous les ponts depuis; aujourd’hui, on sait tous très bien que la réalité n’est pas aussi simple, que tout n’est pas noir ou blanc.

La très grande majorité des entreprises qu’elles soient grandes, moyennes ou même petites ont acheté nombre de logiciels de bureautique sous licence Microsoft (Windows, Office, SharePoint, etc.) depuis l’avènement de Windows et une large part de celles-ci ont investi dans le développement d’applications sur mesure en environnement .Net de Microsoft ou autres. Ce qui résultait avec des applications Windows. Et aujourd’hui, la presque totalité des directeurs TI se tournent maintenant vers les applications Web et l’envisagent  sérieusement, ou à tout le moins l’évaluent.

Entre applications Web et applications Windows, mon… entreprise balance !

(suite…)

Silverlight : et la lumière fût ou fût-elle… futile ?

Dans la foulée des mises à jour et des lancements de nouveaux produits.

Silverlight se rapproche lentement mais sûrement du quatuor de tête que constituent:

  1.  Windows OS/Server;
  2. Office Suite;
  3. le framework .Net;
  4. SharePoint.

Et pourquoi Microsoft déploie-t-elle tant d’efforts à mousser Silverlight ?  Et pourquoi devrions-nous utiliser Silverlight ?  Que veut Microsoft ou encore que propose-t-elle de nouveau en Web avec Silverlight ?  Et n’allez surtout pas croire que je veux là entamer un autre débat entre le bien et la mal.  Non,  nous n’entrerons pas ici dans la  confrontation « Open Source »  vs « .Net ».  Non le but de cet exercice est de mettre en lumière les particularités des différentes approches pour le développement d’applications Web et la conception de sites Web en regard, à la fois, de l’étendue des fonctionnalités, de la qualité de  l’expérience utilisateur et de la capacité d’intégration avec l’environnement TI des entreprises.  Nous voudrions ainsi pouvoir dégager l’offre ou, à tout le moins, circonscrire le positionnement de Silverlight.

(suite…)

Variations du coût d’entretien d’une application TI – l’architecture

La 2e question à cent mille balles, comme disent nos amis Français : combien cela coûtera-t-il à « maintenir » cette application ?   Dans ce dernier billet, nous nous concentrerons principalement sur l’Architecture alors que nous avons couvert la Documentation dans le billet précédent.

La liste des facteurs ayant un impact sur les coûts d’entretien d’une application TI ne se limite pas à ces deux facteurs, mais ce sont, à notre avis, les deux principaux.

(suite…)

Réflexions d’un entrepreneur TI (6) : variations du coût de développement d’une application

C’est la question à cent mille balles, comme disent nos amis Français : combien cela coûtera-t-il à développer cette application ?   Malheureusement, la réponse n’est jamais simple et jamais unique car il y a mille et un facteurs qui en feront varier le coût de développement… dont la méthodologie de travail et la notoriété de l’entreprise soumissionnaire ne sont pas les moindres !

Le client saisit-il bien toutes les subtilités et les implications sur le plan du développement logiciel de ses objectifs d’affaires ?  Veut-il une couche importante d’Intelligence d’Affaires ?  Quelle est la nature et l’état de son environnement TI actuel ?  Y a-t-il conflit en perspective ou incompatibilité entre l’application souhaitée et les systèmes / applications en place ?  Faudra-t-il développer d’autres applications ou mettre en place d’autres systèmes afin d’arrimer cette application ?   Dans quelle mesure, cette application est-elle critique à l’atteinte des objectifs d’affaires  de l’entreprise du client et si c’est le cas, devrons-nous remplacer certains systèmes en place ou en implanter d’autres ?  Devrons-nous optimiser certains processus des applications en place afin d’harmoniser l’interaction avec l’application développée ?  Quelle méthodologie le développeur utilisera-t-il ?  Quelle est l’architecture retenue ?

S’agit-il d’un billet sur la Gestion de Projets ?  Loin de là.  Et Dieu sait que la gestion de Projets a fait couler beaucoup d’encre en TI depuis une décennie et que cela mériterait toute une série de billets en soi… que nous ferons peut-être en 2010.  Mais pour les besoins de ce billet, nous prendrons pour acquis que tous les développeurs appliquent de bonne pratique en matière de Gestion de Projets.

(suite…)