Intelligence artificielle

Avant de penser Intelligence Artificielle et Big Data, pensez Stratégie des Données

Selon Harvard Business Review, des études intersectorielles montrent qu’avant de penser Intelligence Artificielle et Big Data, les entreprises devraient penser Stratégie des Données car en moyenne, moins de la moitié des données structurées d’une organisation sont activement utilisées pour prendre des décisions et que moins de 1% de ses données non structurées sont analysées ou utilisées.

Plus de 70% des employés ont accès à des données qu’ils ne devraient pas, 80% du temps des analystes est consacré à la découverte et à la préparation des données. Les violations de données sont courantes, les ensembles de données non fiables se propagent en silos et la technologie de données des entreprises n’est souvent pas à la hauteur de la demande.

Avoir un CDO (Chief Data Officer) et une fonction de gestion des données est excellent mais pas nécessairement possible dans toutes les organisations. D’un autre côté, chaque organisation devrait, à son niveau, définir une stratégie cohérente de gouvernance, d’analyse et de déploiement des actifs informationnels (données).

Bref, une Stratégie des Données !

(suite…)

Code de data

3 sources de données exploitables au bénéfice de votre entreprise

Selon une récente étude New Vantage Partners, Beaucoup de grandes firmes sont encore à la traîne et ne savent pas profiter des 3 sources de données exploitables au bénéfice de leur entreprise. Cependant, tout le monde se gargarise au Big Data et à l’Intelligence Artificielle ces dernières années; étonnant, non ?

Plus encore, selon une autre étude de Forrester, 73% des données d’entreprise ne sont pas utilisées !

La bonne nouvelle c’est que toutes les entreprises peuvent donc encore tirer leur épingle du jeu avec la mise en place d’une Stratégie des Données. D’autant plus que le principal frein à la mise en place d’une telle Stratégie des Données se situe au niveau du « Personnel », toujours selon New Vantage Partners.

 

Vers une culture d’entreprise orientée-données

En effet, la même étude révèle que pour près de 50% des entreprises, le Personnel est la principale source de résistance au changement vers une culture d’entreprise orientée-données.

(suite…)

Data Idea

Tirer pleinement profit des données d’entreprise, un actif sous-exploité !

Alors que l’on nage en pleine effervescence Big Data et Intelligence Artificielle, beaucoup d’entreprises peinent encore à tirer pleinement profit de leurs données d’entreprises, laissant dormir ainsi un actif sous-exploité au potentiel énorme.

Ce qui est pour le moins surprenant considérant que la grande majorité des entreprises ont mis en place ces deux ou trois dernières décennies des technologies qui ont accumulé des milliards de milliards de données. On parle de Big Data.

 

Vos données d’entreprise, un actif sous-exploité ou sous-estimé ?

Un récent sondage de New Vantage Partners auprès de 60 grandes entreprises, réexaminé sous la loupe de Harvard Business Review, révélait que la majorité de ces entreprises ont plongé tête baissée dans le monde de l’analytique depuis belle lurette mais que très peu ont véritablement implanté une culture d’entreprise orientée-données.

(suite…)

Apprentissage Machine

Quelques entreprises récoltent déjà des bénéfices en Apprentissage Machine

Cet article est tiré d’extraits d’une enquête conjointe réalisée par MIT & Google menée à la fin de 2016 et que vous pouvez télécharger ici.

L’apprentissage par machine est pour de nombreuses entreprises le nouveau terrain de preuve pour un avantage concurrentiel. Un récent sondage mené par MIT Technology Review Custom et Google Cloud révèle que, bien que la majorité des entreprises aient du mal à appliquer l’apprentissage machine, d’autres travaillent déjà à développer des stratégies pour cette technologie et réalisent déjà un ROI authentique.

L’enquête comprenait 375 répondants qualifiés représentant une variété d’industries avec une prépondérance provenant de l’industrie de la technologie (43%) mais aussi des services aux entreprises (13%) et des services financiers (10%). La plupart des répondants qualifiés étaient des dirigeants de niveau C (39%) ou des développeurs d’entreprise (37%) ainsi que des cadres supérieurs (23%).

(suite…)