Tirer pleinement profit des données d’entreprise, un actif sous-exploité !

Voir la version AMP

Alors que l’on nage en pleine effervescence Big Data et Intelligence Artificielle, beaucoup d’entreprises peinent encore à tirer pleinement profit de leurs données d’entreprises, laissant dormir ainsi un actif sous-exploité au potentiel énorme.

Ce qui est pour le moins surprenant considérant que la grande majorité des entreprises ont mis en place ces deux ou trois dernières décennies des technologies qui ont accumulé des milliards de milliards de données. On parle de Big Data.

 

Vos données d’entreprise, un actif sous-exploité ou sous-estimé ?

Un récent sondage de New Vantage Partners auprès de 60 grandes entreprises, réexaminé sous la loupe de Harvard Business Review, révélait que la majorité de ces entreprises ont plongé tête baissée dans le monde de l’analytique depuis belle lurette mais que très peu ont véritablement implanté une culture d’entreprise orientée-données.

Selon une autre étude de KPMG, 85% des C-Levels ont déclaré avoir du mal à « mettre en œuvre les solutions adéquates pour analyser et interpréter avec précision leurs données existantes ».

Ils ont du mal à prendre des décisions avec les données dont ils disposent ou à utiliser les données recueillies. KPMG suggère qu’ils « sont incapables de relier les points, car ils ne comprennent pas parfaitement comment le Data & l’Analytique peuvent transformer leur entreprise », bien qu’ils indiquent qu’ils ont une importance cruciale pour leur entreprise. En fait, bon nombre d’entreprises collectent simplement des informations sans savoir comment les utiliser.

Bref, elles n’exploitent pas bien leurs données !

 

Que sont les données exploitables ?

CIS Wired a écrit: « Le Big Data représente une opportunité de connaissance exploitable, de créer de la valeur pour l’entreprise et d’effectuer un changement organisationnel pertinent et rentable. L’opportunité réside dans le type d’information intégrée, la manière dont elle est visualisée et d’où les informations exploitables sont extraites. »

Les données exploitables sont des informations présentées de manière claire, compréhensible et souvent visuelle, sur la base desquelles il est possible d’agir immédiatement ou encore ce sont des informations qui donnent suffisamment d’éclairage sur l’avenir pour que les meilleures actions futures deviennent claires pour les décideurs.

En termes simples, les données exploitables sont l’Intelligence d’Affaires.

 

Par-delà le CRM, la vraie nature des données d’entreprise

Outre les données financières ou de la chaîne de production, beaucoup d’entreprises perçoivent encore le CRM comme source principale en ce qui a trait aux données de valeur, exploitables; étonnamment cette vision très « ventes » persiste encore de nos jours.

Il y a des données de toute nature qui dorment ailleurs dans votre entreprise et qui ont de la valeur.

  • Données structurées (CRM, BD, fichiers Excel, ERP, logs…)
  • Donnée non structurées (Médias Sociaux, Support Technique, Service à la Clientèle, Activités Clients telles courriels, appels, notes de rencontres, données externes à l’entreprise, etc.)

Il importe d’identifier et de qualifier les données significatives sur le plan de la Prédictibilité d’Événements, de la Prise de Décision et de l’Amélioration du Service à la Clientèle.

 

Le défi de révéler l’intelligence des données d’entreprise

La majorité des entreprises sondées voudraient exploiter leurs données principalement pour prendre de meilleures décisions (36%) et améliorer la qualité du Service à la Clientèle (24%).

Il faut non seulement savoir où trouver les données mais aussi implanter des mesures et agir sur les données pour en révéler l’intelligence. Voici quelques exemples de métriques et actions d’analytique sur des données de base qui peuvent néanmoins générer une grande valeur pour l’entreprise.

  • Créer un pipeline « intelligent » des ventes qui tienne compte de la probabilité d’exécution des activités, d’une estimation réaliste de la valeur du lead, de la date prévue de la vente, etc.
  • Créer une feuille de route des rencontres à venir, des appels à faire avec une valeur de la probabilité de réussite ou de suite fructueuse sur ces activités
  • Comparer les résultats des ventes et des suites d’activités marketing dans le temps, par territoire, par catégorie de produits, etc.
  • Établir des références croisées entre événements marketing et les résultats afin d’en révéler les associations causales
  • Classifier et quantifier les démarches du Service à la Clientèle dans le but d’orienter les décisions du côté de la production

Dans l’optique de la prise de meilleures décisions et de l’amélioration du Service à la Clientèle, nous ne saurions assez souligner l’importance d’afficher ces métriques et actions d’analytique sous forme visuelle.

 

Les principaux freins à l’implantation d’une culture d’entreprise orientée-données

Plus encore, le même sondage identifie dans 50% des cas le Personnel comme le principal obstacle à la mise en place d’une culture d’entreprise orientée-données. Les Processus quant à eux ne constituent un obstacle que dans 33% des cas alors que les Technologies ne font obstacle que dans 19% des cas aux yeux des dirigeants.

Interrogés sur le même sujet mais sous un autre angle, un tiers (33 %) des entreprises ont identifié la « résistance aux changements » comme un obstacle majeur à l’adoption d’une culture d’entreprise orientée-données.

Enfin, il convient de noter que 30% des dirigeants interrogés ont indiqué que l’absence de compréhension et d’appréciation des données en tant qu’actif commercial constituait un obstacle à une adoption réussie de cette culture d’entreprise orientée-données.

 

Conclusion

Ce qui est étonnant, c’est qu’alors que tout le monde se gargarise au Big Data et à l’Intelligence Artificielle, beaucoup d’entreprises sont encore à la traîne en termes d’exploitation de leurs données de base.

La bonne nouvelle cependant c’est que toutes les entreprises peuvent donc encore tirer leur épingle du jeu avec la mise en place d’une Stratégie des Données et que le seul véritable frein provient du « Personnel. »

Bref, vous n’êtes peut-être qu’à une ressource humaine près de votre bonheur… en termes de Données s’entend !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *