Silverlight : et la lumière fût ou fût-elle… futile ?

Voir la version AMP

Dans la foulée des mises à jour et des lancements de nouveaux produits.

Silverlight se rapproche lentement mais sûrement du quatuor de tête que constituent:

  1.  Windows OS/Server;
  2. Office Suite;
  3. le framework .Net;
  4. SharePoint.

Et pourquoi Microsoft déploie-t-elle tant d’efforts à mousser Silverlight ?  Et pourquoi devrions-nous utiliser Silverlight ?  Que veut Microsoft ou encore que propose-t-elle de nouveau en Web avec Silverlight ?  Et n’allez surtout pas croire que je veux là entamer un autre débat entre le bien et la mal.  Non,  nous n’entrerons pas ici dans la  confrontation « Open Source »  vs « .Net ».  Non le but de cet exercice est de mettre en lumière les particularités des différentes approches pour le développement d’applications Web et la conception de sites Web en regard, à la fois, de l’étendue des fonctionnalités, de la qualité de  l’expérience utilisateur et de la capacité d’intégration avec l’environnement TI des entreprises.  Nous voudrions ainsi pouvoir dégager l’offre ou, à tout le moins, circonscrire le positionnement de Silverlight.

La comparaison de ce tableau est boiteuse car on y met des pommes et des oranges !  On compare un standard si universel, HTML, qu’il fait presque figure de protocole, avec un Framework de développement et 2 langages de programmation.  Et vous avez raison, c’est un peu boiteux; cependant, et c’est là que c’est intéressant, la comparaison nous est fortement suggérée par nos amis de Redmond.  C’est un peu beaucoup ce que Microsoft prétend lorsqu’elle parle de Silverlight; un langage qui fait un peu de tout, tout à la fois.  Allons-y voir de plus près avec certains critères significatifs tels que vus et analysés par un programmeur de haute voltige qui a développé plusieurs applications et sites Web à l’aide de chacune de ces technologies; et souvent en les combinant.

Revenons sur terre et éliminons d’emblée SmartClient qui, en fait, n’est là que pour mieux illustrer certains critères critiques en termes d’intégration avec un environnement TI ainsi que le pont qui se dresse entre langage de programmation et framework quand vient le temps de concevoir une application web qui interface avec des utilisateurs et des données et applications à l’interne !!!  Bref, il n’y a pas de comparaison possible car il n’y a pas de limite aux langages, applications et fonctionnalités que l’on peut appeler et créer dans un framework SmartClient bien conçu.

Ce qui est intéressant toutefois pour Silverlight, c’est que l’on voit bien son positionnement en termes de fonctionnalités.  Sur le plan de l’animation, Silverlight est derrière Flash mais sur les plans du design et de l’interactivité, c’est kif-kif; ce qui n’est pas très bon signe pour Adobe.

Mais là où le bât blesse vraiment pour Adobe et HTML, c’est en termes de sécurité; là, aucune comparaison.  Silverlight, tout en demeurant plus sécuritaire, a ouvert ses paramètres pour permettre l’accès à certains périphériques.

CONCLUSION

Un positionnement commercial qui peut sembler étrange à priori mais qui a tout de même trouvé écho auprès d’une certaine clientèle, de plus en plus importante (SRC, RDS, etc.).  Ceci dit, Microsoft devra faire beaucoup mieux pour distancer définitivement Adobe Flash et HTML dans les marchés de développement d’applications et de sites Web car tous deux ne sont pas en reste.

Adobe a lancé il y a pas si longtemps son Flash 10 encore plus puissant, perméable aux moteurs de recherche.  Enfin, c’est ce qu’on dit !!!

Et pour ceux qui seraient intéressés par le sujet du HMTL 5 en particulier, dans ce billet, HTML 5 supprime Flash et Silverlight pour la vidéo, notre bon ami à tous, ZeLaurent, nous dit qu’à terme, le HTML5 va faire mourir à la fois Flash & Silverlight ; d’aucuns crieront : « victoire, hourra ».  Il y a aussi GizModo qui a fait un bon article sur le sujet, Giz Explains: Why HTML5 Isn’t Going to Save the Internet ainsi que Smashing Magazine : HTML5 and The Future of the Web.

Bonne semaine,

Denis Paul van Chestein

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.